A partir d’aujourd’hui, mercredi 2 août, nous vivons à crédit de notre propre planète. Cette date qui survient plus tôt chaque année finira-t-elle un jour par stagner ou à arriver plus tard qu’aujourd’hui ? Cela demande tellement d’efforts de la part d’une population qui ne s’en préoccupe que trop peu par rapport aux conséquences. De nombreuses choses passent avant notre environnement alors qu’il constitue notre avenir. Tandis que certaines personnes essayent de changer les choses et de se fixer des objectifs, le président d’un des pays les plus importants au monde décide de ne pas rallier l’accord de Paris sur le climat.

Objectifs

 

Cent cinquante-deux journées à crédit

Nous avons consommé, en seulement sept mois, toutes les ressources que la Terre est capable de produire en une année. Jusqu’à la fin de l’année 2017, pour continuer à subvenir à nos besoins tels que boire, manger, nous chauffer ou nous déplacer, nous allons devoir surexploiter les écosystèmes et compromettre leur capacité de régénération.

Excédentaire en 1961, avec un quart de ses réserves qui n’étaient pas consommées, la Terre est devenue déficitaire au début des années 1970. Et depuis, le jour du dépassement survient toujours plus tôt.

 

Sensibilisation

Le principal problème sont les émissions de gaz à effet de serre qui représentent 60% de notre empreinte écologique mondiale. Alors oui, point positif, les émissions de CO2 liées à l’énergie n’ont pas augmentées pour la troisième année consécutive notamment grâce au développement des énergies renouvelables dans l’électricité. Mais cela n’empêche que dans les autres domaines elles ne diminuent pas. En décembre 2015, la communauté internationale s’est engagée à la Conférence de Paris sur le climat à réduire les émissions de gaz à effet de serre afin de réguler le réchauffement climatique.

Les conséquences actuelles sur notre environnement sont la déforestation, le déclin de la biodiversité, des pénuries en eau, l’acidification des océans, l’érosion des sols, l’accumulation des déchets ou encore l’élévation de la concentration de CO2 et j’en passe…

 

Objectifs personnels 

Etant sensibilisée à l’environnement depuis que je suis devenue végétarienne, j’essaye au quotidien d’avoir des gestes « respectueux de l’environnement ». Je pense que si chacun prenait conscience de ce qui se passe et de tout ce qui nous entoure, les choses avanceraient d’un pas. (histoire du petit colibri)

J’ai décidé d’adopter quelques gestes d’ici la fin de l’année pour essayer de diminuer mon impact sur l’environnement au quotidien. Certes cela a un coût à l’achat mais étant donné qu’ils nous servent longtemps, au final on économise.

 

Voici ma liste d’objectifs :

  • Acheter le plus possible en vrac pour limiter les déchets tels que les emballages alimentaires
  • Finir mes produits ménagers et faire les miens ensuite
  • Remplacer les petites bouteilles d’eau  en plastique quotidiennes par une gourde en inox
  • Créer mon propre fil plastique non-jetable (que j’utilise tous les jours)
  • Coudre des cotons lavables

objectifs

objectifs

 

|| Etes- vous sensible à cette cause ? ||

|| Quels sont vos objectifs éco responsables ?  ||

Laisser un commentaire