Après de longs moments de réflexion, c’est le samedi 7 octobre 2017 que nous avons décidé (avec S.) d’aller aux portes ouvertes de la SPA (Société Protectrice des Animaux) de Rennes pour adopter un petit compagnon à quatre pattes.

Adoption SPA

La réflexion 

Cela faisait de long mois que l’idée d’adopter un chat nous faisait envie. On a longuement hésité par rapport au fait que nous habitons en appartement. Selon moi, un chat n’est pas « fait » pour vivre en appartement. Un chat devrait pouvoir sortir, chasser et vivre son instinct animal. C’est pour cela qu’au début je ne voulais pas de chat. Ce qui nous a également fait hésité est le fait que nous ne sommes pas toujours là le weekend. Nous ne voulions pas adopter un animal pour qu’il reste seul la plupart du temps enfermé dans un appartement.

Nous avions alors abandonné l’idée d’avoir un chaton, et même d’adopter un chat chez un particulier. De nombreuses familles vivant dans une maison allaient pouvoir adopter et leur donner une « meilleure » vie.

Ce que nous voulions faire était sauver un chat, soit qui était vieux et malade, ou qui était en refuge. Nous nous sommes alors porté vers les associations animales.

Adoption SPA

Les portes ouvertes de la SPA

Quand nous avons appris les dates des portes ouvertes de la SPA à Rennes, nous avons décidé d’y aller. Ce weekend proposé une fois par an permet à tout le monde de venir voir ou adopté un animal dans le besoin. On avait longuement réfléchi et on avait mesuré les conséquences qu’engendrait l’adoption.

Il n’était pas question qu’on y aille sans réflexion, qu’on adopte un chat et qu’on le regrette après (j’insiste sur ce point !)

Adoption SPA

La découverte des chats

Une fois sur place, nous nous dirigeons vers la chatterie où il y avait plusieurs salles. Dans chaque salle étaient répartis les chats selon leurs caractéristiques (mâles, femelles, femelles non-stérilisées). Nous avons visité l’ensemble des salles. Cependant comme que les salles étaient exposées plein sud et qu’il y avait de grandes baies vitrées, la plupart des chats dormaient au soleil. Il n’était donc pas facile pour nous de voir quels chats nous correspondaient. Nous caressions les chats et essayait de jouer avec les plus vifs.

La difficulté du choix

C’est comme cela que nous avons eu chacun notre coup de cœur sur deux chats différents. Moi sur une femelle tigrée rousse qui était très sauvage et se laissait très peu touchée. En la voyant, on imaginait les épreuves qu’elle avait dû endurées avant d’arriver ici. Même si elle ne se laissait pas trop approcher, j’avais justement envie de la sauver pour qu’elle « revive ». S. a eu le coup de cœur pour une petite femelle tigrée et blanche qui était très joueuse et câline dès notre arrivée.

Après plusieurs heures dans cette salle où nous avions eu nos coups de cœur, je me fie à l’idée de ne pas adopter Sidonie. La femelle tigrée roux pour qui j’avais eu le coup de cœur,  avait fini par se cacher derrière les litières pour ne plus vouloir en sortir. Nous étions deux à faire un choix, je ne voulais pas imposer cela à S.

Je suis alors allée vers la petite femelle joueuse pour qui S. avait eu le coup de cœur. Je l’ai prise sur mes genoux et elle commençait à s’amuser. Au bout de quelques minutes, elle était allongée sur moi et jouait avec des bouts de ficelles. Elle était jeune (à peine 1 an) ce qui me faisait un peu peur.  Après réflexion, nous décidons de porter notre choix sur elle, Lula.

Lula avait été récupérée par la SPA à la fourrière en juillet 2017, soit 3 mois avant qu’on ne l’adopte. Elle est donc restée 3 mois à la SPA avec d’autres chats en attendant que quelqu’un se décide de l’adopter. Nous avions déjà remarqué qu’elle avait le bout de la queue tordue, et qu’elle avait quelques cicatrices sur le corps.

 Adoption SPA

En attendant son arrivée

A partir du moment où nous l’avons « réservée » à la SPA, le jour des portes ouvertes, ça a été assez long pour nous. Elle était dans la salle des femelles non-stérilisées, on ne pouvait alors pas la prendre directement avec nous. Elle devait impérativement voir un vétérinaire pour qu’il l’examine. Soit elle était déjà stérilisée, ce qui allait être plus rapide pour la récupérer. Soit elle ne l’était, une opération allait alors devoir être planifiée.

Nous en avons alors profité pour acheter tout le matériel nécessaire : panier, gamelle, croquette et litière (un vrai plaisir), et pas question de prendre n’importe quel matériel ! Il va alors très bien avec la déco de l’appartement (peut-être le sujet d’un prochain article ?).

Au bout d’une semaine et demi, après visite du vétérinaire, on nous apprend qu’elle était déjà stérilisée et qu’on peut (enfin) la récupérer.

Formalités administratives

Concernant les formalités administratives, le prix pour l’adoption d’un chat est de 150€. Cela comprend la stérilisation, l’identification (puce) et la vaccination.

Adoption SPA

Arrivée de Lula 

Nous sommes allés chercher Lula, le 18 octobre après dix jours d’attente. Après quelques miaulements dans la voiture, elle a visité les moindres recoins de l’appartement (jusque derrière la machine à laver). Puis elle a commencée à se calmer. Nous avons joué un peu avec elle pour la détendre puis au bout de quelques minutes elle était déjà venue sur mes genoux pour dormir. Elle a également très vite compris l’utilisation de son griffoir près de sa gamelle pour faire ses griffes. Autant vous dire que niveau adaptation cela n’a pas été trop compliqué.

Le bilan après 1 mois

Un mois après l’arrivée de notre petite boule de poils, nous sommes très heureux qu’elle soit parmi nous. Nous n’avons aucun regret et la cohabitation se passe très bien (malgré quelques excréments en dehors de la litière..).

Nous ne la laissons jamais plus de 6h seule en semaine, sauf quand on sort le weekend où il nous arrive de la laisser une journée et une nuit seule. C’est une femelle très câline et très joueuse, agréable au quotidien.

Adoption SPA

Après cette belle expérience, je ne peux que vous conseiller d’adopter à la SPA, de sauver un animal en détresse plutôt que d’en acheter un. Je dis SPA mais il y a également pleins d’autres associations de protection animale où l’on peut également sauver des animaux. Chaque année il y a tellement de chiens et chats recueillis par des associations qui attendent juste qu’une âme bienveillante viennent les adopter, que je trouve dommage d’acheter un animal en animalerie ou chez un particulier.

J’insiste beaucoup sur le moment réflexion avant adoption car ce n’est pas une décision à prendre à la légère On devient responsable d’un animal, d’un être vivant et on est censé lui donner une meilleure vie.

 

|| Avez-vous déjà adopté un animal dans une association ?  ||

||Comment cela s’est-il passé ?  ||

8 thoughts on “L’adoption dans une association : le geste qui sauve”

    1. Oui, ils font vraiment partie de notre famille maintenant !! 17 ans, bel âge pour ta petite chienne, si seulement on pouvait tous garder nos animaux aussi longtemps ! 🙂

  1. Comme elle est super mignonne !!! Elle à l’air adorable !
    Mon mari et moi sommes aussi en appartement et aimerions un chat, mais comme vous, on n’est pas vraiment chaud pour avoir un animal en appartement. Du coup, pour le moment on se contente de regarder les chats sur Instagram et rêver qu’un jour on pourra en avoir un de nouveau 🙂

  2. Je suis pour l’adoption d’un animal, et non l’achat en animalerie. Même si quand on connait les conditions de vie des animaux dans certaines animaleries, ça donne envie de les sauver de ces endroits horribles.
    Je n’ai pas d’animaux pour le moment mais je sais que si je dois en avoir un, j’adopterai et donnerai une chance à une petite bête qui a été abandonnée.
    Elle est super belle Lula !!

Laisser un commentaire